Après de longs mois sans avancer dans mon projet Symfony (framework PHP bien puissant), j’ai enfin pris le temps de m’y remettre. Depuis le temps, j’ai décidé de refaire une installation propre en repartant de la base, et je picorerai dans mon code existant les parties intéressantes (j’avais fait à peine 3 modules…). Pour commencer, je vais présenter mon environnement de développement, ce qui pourra éventuellement donner des idées à des personnes se lançant dans Symfony.

Je suis pro-Windows pour une utilisation courante de mon ordinateur (et oui, je trouve que c’est bien plus stable et plus pratique pour une utilisation quotidienne qu’un Linux ou équivalent), mais j’apprécie la puissance et la liberté du libre lorsque je fais du dev. La solution à mon problème… la virtualisation ! Un petit coup de VirtualBox sur mon Windows Seven, et j’ai installé un Ubuntu 9-10 tout propre.

Petit conseil VirtualBox : l’installation à partir de l’iso est des plus simples (on charge l’iso dans VirtualBox comme si c’était un CD). Une fois l’installation terminée, il ne reste plus qu’à installer les additions clients VirtualBox avec les commandes suivantes :

  * sudo apt-get install build-essential
  * cd /media/cdrom0
  * sudo sh ./VBoxLinuxAdditions.run

On redémarre… et hop, tout est parfait… La fenêtre se redimensionne automatiquement, le copier-coller entre les 2 OS aussi…

Je trouve extrêmement avantageux de coder sur un OS virtualisé. On peut y installer que ce dont on a besoin pour un certain langage, si on se foire dans quelque chose en tripatouillant sa conf, il est facile de soit relancer une sauvegarde de son disque virtuel, soit réinstaller l’ensemble. De mon côté, j’ai un Ubuntu quand je code en Java, un autre quand je code du PHP… C’est clair, propre, efficace :) et vu la puissance inexploitée de nos ordinateurs actuels, ça ne pose guère de problème au niveau performance. (pour info, je dispose d’un quad core « basique » et de 4 Go de RAM… ce qui reste une config assez abordable de nos jours).

A ce Ubuntu, j’ai ajouté le minimum pour coder en PHP… un Apache, un Mysql, du Pear pour Symfony… Voila une petite commande qui peut faire gagner du temps pour installer tout ça.

sudo apt-get install apache2 mysql-server php5 libapache2-mod-php5 php5-mysql

Niveau IDE, j’aime beaucoup Aptana, un Eclipse spécialisé dans le développement Web. A noter, l’installation sur Ubuntu 9-10 diffère des précédentes versions… Ces lignes dans le script de lancement à la place de celles proposées dans la doc d’Aptana résoudra le problème de boutons qui ne se cliquent plus :) (c’est aussi valable pour une installation d’Eclipse sur Ubuntu 9-10 d’après ce que j’ai entendu)

#!/bin/bash
export GDK_NATIVE_WINDOWS=true
"/path/to/aptana/installation/AptanaStudio"

Dernière étape, l’installation de Symfony… Le suivi des premiers chapitres du tutoriel Jobeet est parfait pour ne rien oublier ! J’ai hésité quelques temps entre Propel et Doctrine pour l’abstraction de la BDD… et j’ai tranché pour Doctrine grâce à cet article. Même si je commençais à connaître Propel, Doctrine semble avoir plus d’avenir dans Symfony. Et niveau choix de version de Symfony, je me suis limité à la 1.2, la dernière stable à l’heure actuelle…

Mon projet est donc à présent initialisé, tout est prêt et fonctionnel… « y a plus qu’a donc » !! L’objectif probablement irréalisable est de lancer une première version contenant le minimum vital début janvier… J’y crois peu, surtout vu mon rythme de dev actuel… Sauf si d’ici là, je réussi à me bloquer X heures  par jour que pour ça. Affaire à suivre donc !

Be Sociable, Share!
Trackback

2 comments untill now

  1. Bonjour,
    Je tourne depuis un moment autour du framework Symfony, et ce qui me bloque c’est l’IDE. L’utilisation de PsPad pour un tel outil est un peut dérisoire.

    Vous parler d’Aptana, il m’a l’air pas mal du tout, cependant, avez vous une feuille de route ou glané des informations permettant de configurer rapidement cet IDE pour une utilisation avec Symfony.

    D’avance merci

    P.S. La petite ligne de commande pour lancer Aptana est bien utile, merci!

  2. Bonjour,
    Aucune configuration particulière ! J’ai un terminal ouvert en parallèle pour lancer les taches symfony du type nettoyer le cache ou lancer un module. Je fais un simple F5 à la racine du projet pour rafraichir les dossiers après une commande dans le terminal, c’est tout !
    Je doutais des capacités d’Aptana pour le YAML, mais aucun problème, coloration impeccable.
    Il y a probablement des moyens de faire les actions de la ligne de commande directement dans Aptana… Mais bon, je ne suis pas fan de passer des heures à configurer un logiciel, pour un gain de temps minime au final.